Se mettre au tricot, une envie qui me trottait dans la tête depuis un bout de temps. Mais, sur Marseille, je ne connaissais personne qui pouvait m'apprendre, alors ce projet était resté en stand-by.

Mais le mois dernier, j'ai reçu un bon d'achat de 7 € chez Eu***if et des chèques cadeaux utilisables dans peu d'endroits mais chez Eu***if oui ! J'avais donc 27 € pour me lancer !

J'ai craqué sur un livre dont le titre m'a tout de suite branchée : "Je débute en Tricot"... Parfait ! J'ai rapidement feuilleté les recommandations pour le matériel à acheter et j'ai pris une paire d'aiguilles en 4 1/2, une pelote assez basique bleu layette pour m'entraîner (et là, j'ai bien fait !!!!) et 3 belles pelotes noires toutes douces...

photos_353

photos_354

Et après ? Ben je me suis lancée. En toute honnêteté, je me suis aussi aidée de ce site internet pour comprendre le point mousse puis le point jersey : http://www.phildar.frwww.phildar.fr/conseils-tricotsconseils-tricots/liste-conseil-tricot.aspxliste-conseil-tricot.aspx. Les débuts furent laborieux (d'où l'intérêt de la pelote bleue !). Des trous de partout, une forme triangulaire due au fait que je rajoute des mailles sans faire exprès... Ça tenait plus du gilet de Thérèse dans le père Noël est une ordure (mais sans les trous plus grands pour les bras !) que d'une écharpe. La preuve en images :

photos_373

photos_372

Après je me suis améliorée, le côté "triangulaire" de la chose s'est effacé atténué. Et j'ai même fait quelques lignes "en motifs". En fait, non, j'ai juste raté des mailles et ça a fait des lignes de points mousse au milieu... Mais c'est sympa finalement, on croirait que c'est fait exprès....

photos_374m

La pelote bleue enfin finie, je me suis lancée cette semaine dans l'écharpe noire (toujours devant les DVD des Experts et ceux du Dr House). Craignant de ne pas avoir assez de laine, je l'ai pas faite super large... Je regrette un peu, je vais peut être m'arrêter à la fin de la première pelote et en recommencer une nouvelle plus large avec les deux dernières... On verra bien la laine et le courage qui me reste.